Chris Martin revient sur ses passages dépressifs.

On n’imaginait probablement pas l’ampleur du mal de vivre qu’expérimentait Chris Martin il y a quelques années, alors qu’il se retrouvait en pleine tournée… et en plein divorce.

Le leader de Coldplay révèle des passages à vide, que l’on devine des épisodes dépressifs, si intenses, que même ses collègues au sein de sa formation musicale s’en faisaient pour lui.

« À travers le processus de l’album Mylo Xyloto, ça devenait clair que je faisais très bien dans certaines portions de ma vie, et pas très bien dans d’autres. Quand tu es en tournée, c’est une petite bulle, tu deviens institutionnalisé. Et c’est pourquoi plusieurs leaders de formations ont des problèmes dans leurs vies personnelles. À la fin de la tournée Mylo, c’était une période très difficile pendant environ un an, au cours de laquelle je me sentais complètement sans valeur, et comme un rien du tout pour tout le monde (…) Puis, bien sûr, j’ai traversé une rupture avec Gwyneth », explique Chris Martin lors d’un moment de candeur proposé dans le documentaire A Head Full of Dreams.

« Tu te mets à penser au pire scénario. Je m’en faisais pour lui à un tel point que j’étais content quand je recevais un texto le matin qui me disait qu’il était OK. C’était évident que les choses étaient très difficiles pour Chris et qu’il était malheureux. On se sentait impuissants d’une manière. C’est pénible quand ton ami traverse quelque chose d’aussi traumatisant », lancent quant à eux Will Champion et Phil Harvey, respectivement le batteur et l’ancien manager de Coldplay.

Le documentaire A Head Full of Dreams sera disponible dès le 14 novembre via Amazon Prime.

Crédit photo : BANG/BIG

Dakota Johnson : « Je suis très heureuse » avec Chris Martin